Blog: “Les établissements de soins externalisent de plus en plus de services” - Tunstall
22 Nov
Retour à la vue d'ensemble de l'innovation
Blog: “Les établissements de soins externalisent de plus en plus de services” Publié dans Soins intelligents et sûrs

Le fait que le marché de la cybersanté (eHealth) soit prometteur ne fait aucun doute. Selon Mark van der Pluym, General Manager Benelux Tunstall, cela n'est pas uniquement dû au vieillissement de la population. “Les applications s'améliorent sans cesse, les solutions sont mieux intégrées.”

Les premières applications eHealth pourraient être appelées «améliorations unidimensionnelles»: une boîte avec une fonction intéressante, mais certainement pas de solutions intégrées. "Mais nous apprenons vite", déclare Mark van der Pluym, directeur général Benelux chez Tunstall. "La boîte n’est plus qu’un lien au sein d'une solution totale. "    

Un grand besoin de solutions

Tunstall fabrique (entre autres) des systèmes d'alarme permettant aux personnes de vivre plus longtemps de manière autonome dans leur environnement familier, avec un sentiment de sécurité élevé. Les systèmes ne sont pas simplement un produit de laboratoire et de la table à dessin, selon Van der Pluym. "Vous construisez de bonnes solutions avec d'autres parties telles que les établissements de santé, les associations de patients, mais également les clients individuels. Il est urgent de trouver de bonnes et sûres solutions car la population vieillit rapidement et que trop peu de personnes travaillent dans le secteur de la santé pour pouvoir fournir des soins à toutes ces personnes comme nous le faisons maintenant. Et si suffisamment de personnes travaillaient dans le secteur de la santé, les soins seraient inabordables. En bref, nous devons agir  différemment, de manière plus intelligente, plus efficace, plus sûre et moins chère. A cette fin, la technologie offre de nombreuses possibilités.

Détecteurs

Un bon exemple de son propre portfolio est, selon Van der Pluym, le Smart Hub. "Cette application offre encore plus de confort. Les capteurs détectent quand une personne est tombée dans la maison la nuit, avant même que la personne déclenche une alarme. Pour éviter que la personne ne prenne froid, le système augmente la température de la pièce à 21 degrés. L'appareil envoie un rapport au centre de réponse afin que quelqu'un vienne allumer et prendre le pouls de la personne. Nous évitons ainsi à cette personne d'attendre trop longtemps avant d'obtenir de l'aide.

Observer des écarts de comportement

Les big data et l'internet des objets peuvent apporter une contribution importante à de meilleurs soins de santé, estime Van der Pluym. "Avec des détecteurs, vous pouvez garder un œil sur le rythme diurne et nocturne de la personne, combien de fois elle mange et à quelle fréquence elle quitte la maison. Si ce modèle change, cela peut signifier que la personne a besoin de plus d'assistance. Vous pouvez, par exemple, activer des soins informels supplémentaires. En bref: avec l'aide de la technologie, vous adaptez l'offre de soins aux besoins du client. Préventif et personnalisé. Selon le responsable de Tunstall, les personnes souffrant de maladies chroniques, telles que les personnes atteintes de MPOC, de diabète ou d’insuffisance cardiaque, bénéficient de ces solutions. "Pensez aux détecteurs qui non seulement surveillent les fonctions vitales mais aussi comment la personne se sent.” 

Nouveau modèle économique

Les établissements de soins se concentrent de plus en plus sur la tâche première: le processus de soins. D'autres tâches sont de plus en plus externalisées. "Dans le passé, de nombreux établissements de santé ont investi dans des infrastructures et des services. Cela change. Les établissements de santé reconnaissent que ce n'est pas leur activité principale. C'est pourquoi ils travaillent de plus en plus avec des partenaires qui fournissent une gamme complète de services, tant au niveau technologique que du suivi. Les partenariats avec ces fournisseurs sont à long terme, ce qui n'est possible que si les deux parties se font mutuellement confiance. Cette évolution a obligé de nombreuses entreprises à revoir leur modèle économique. Nous aussi. De nos jours, nous traitons directement avec notre utilisateur final, par exemple un homme de quatre-vingts ans qui appelle pour savoir comment fonctionne son dispositif de soin. Cela peut être très instructif. "

Une intégration poussée

De nombreux établissements de santé ont acquis une expérience positive en matière d’externalisation de services spécifiques. "Cette intégration va de plus en plus loin. Dans certains établissements, nous fournissons également la facturation de l'alarme. L'établissement de santé est donc déchargé des questions techniques des clients, de la gestion technique de l'application, de l'administration et du risque de recouvrement. De plus, l'établissement de santé a besoin de moins de formation pour le service des installations et le service informatique. Parfois, nous prenons en charge le personnel technique redondant de l’institution de soins. Ces personnes gardent alors leur emploi.       

'Les clients reçoivent-ils également une facture de Tunstall?'   Mark Van der Pluym: "Non, ce n'est pas nécessaire. Sous notre modèle label blanc, nous travaillons toujours pour le client au nom de l’établissement de santé. Tunstall se retrouve uniquement sur l'appareil. …”

 

 

ARTICLES PERTINENTS DANS CE THEME

21 Mar
Soins intelligents et sûrs Tunstall partage ses idées et ses innovations sur le Health & Wellness Digital
13 Feb
Soins intelligents et sûrs Nouvelles propositions clients
21
Mar

Soins intelligents et sûrs

Tunstall partage ses idées et ses innovations sur le Health & Wellness Digital

7
Mar

Postes vacants

Vacancy SQL DBA Data Base Admin (m/f/d) for Central Europe

Newsletter

Restez au courant